Gautier Capuçon en concert à Mansle, du rêve à la réalité

Gautier Capuçon en concert à Mansle, du rêve à la réalité

Gautier Capuçon à Mansle, le 11 aout - Gautier Capuçon à Mansle le 11 aout 2020
Gautier Capuçon à Mansle, le 11 aout
Gautier Capuçon à Mansle le 11 aout 2020

Voilà c’est fait, Gautier Capuçon a donné un concert à Mansle, avec son complice et ami Samuel Parent, au piano. Et quel concert !

Comment résumer cette incroyable aventure, commencée dans la nuit du 25 mai, par une invitation envoyée comme une bouteille à la mer ?
Comment expliquer que Mansle ait eu la chance de faire partie des 21 heureux élus, parmi les 650 communes candidates ? Eh bien en fait, je ne le sais pas vraiment.
Un peu de culot, un brin de folie, un peu de chance, l’indéfectible confiance de Christian, notre réactivité et le soutien probable d’Apollon, dieu de la musique, ont dû contribuer à ce succès.

Je soupçonne fort madame Charlotte Malherbe, qui a organisé cette tournée et qui était mon contact, d’y être aussi pour quelque chose. Mais comme elle est aussi efficace que discrète, elle ne me le dira pas.

Quand j’ai annoncé à ma mère que j’avais invité Gautier Capuçon à venir se produire à Mansle, je crois bien qu’elle a pensé que j’étais devenu complètement dingue… mais de peur que je ne sois devenu dangereux aussi, elle n’a pas osé me le dire.
Le pari était un peu fou en effet, la météo orageuse et incertaine et nous avons dû le matin même du concert, nous replier en catastrophe, de l’hippodrome fin prêt et plus rutilant que jamais, à la salle polyvalente… intégralement vide.

Merci à la Société des Courses, qui m’a bien aidé à faire un lieu de concert splendide…
A défaut de l’avoir utilisé, je sais maintenant, qu’on peut le faire.
Avec l’aide efficace de nos agents municipaux, de mes complices habituels, de mes deux ingénieurs du son et de toutes les bonnes volontés disponibles, tout a été transféré en temps en en heure et nous avons pu assurer le concert.

Comme le disait Hippolyte Magnan : « Seul on va vite, ensemble on va loin »
Merci à toutes celles et ceux qui m’ont aidé à réaliser ce rêve manslois.
Quand j’ai rencontré Gautier Capuçon le mardi 11 à midi, il était prévenu que nous devions changer de lieu et donc de capacité d’accueil du public (la jauge).
Nous passions en effet de 1500 personnes et plus à l’hippodrome à 800 personnes assises et masqués dans la salle polyvalente. Sa première idée fut de me proposer de faire deux concerts en cas de besoin.

Non seulement il était à Mansle pour se produire gratuitement mais en plus, il était prêt à doubler le concert pour ne décevoir personne.
J’ai failli tomber de ma chaise.
J’ai eu la chance de croiser dans ma vie quelques grands artistes et grands scientifiques et j’ai pu constater que leur modestie et leur gentillesse étaient exactement proportionnelles à leur talent.
Gautier Capuçon ne déroge pas à la règle, et son immense talent n’a d’égal que sa gentillesse.

Deux images que vous n’avez pas vues, resteront à jamais, gravée dans ma mémoire.
Gautier Capuçon sautant de scène, pour remercier Thibaud (jeune musicien de 12 ans) venu lui prêter son pupitre et cet autre jeune homme de 88 ans (qui se reconnaitra) venu à ma porte les larmes aux yeux, pour me remercier de lui avoir procuré autant de bonheur.
Pas loin de 80 ans d’écart d’âge, parfaitement représentatifs d’un public, qualifié par nos deux artistes et l’équipe de tournage de France TV, de « formidable »

Des jeunes, des moins jeunes, des mélomanes, des familles, des fans, des musiciens, des gens de toutes origines, dont le seul but commun était de profiter d’un moment de grâce musicale exceptionnel.
Après avoir rappelé les consignes sanitaires en vigueur, dont le port du masque obligatoire, j’ai eu l’immense plaisir d’appeler sur scène Gautier Capuçon et Samuel Parent.
Ne me restait plus, après presque 3 mois à monter ce projet, qu’a profiter comme toute la salle de ce moment musical extraordinaire.

Assises à coté de Marie Danièle Thuru, Delphine Capuçon et leur fille Fée. Musicienne, fille et sœur de musiciens, Delphine Capuçon manie fort bien l’archet et a fait le conservatoire de Paris, elle aussi.
Bien qu’exerçant un tout autre métier, vous verrez ici que j’aurai pu lui demander de monter sur scène. Cette tournée était aussi une affaire de famille et c’est ce qui en faisait l’originalité.
La famille Capuçon était l’invitée de la commune et nous avons fait en sorte, qu’elle soit traitée de la même façon que lorsque nous recevons des amis.

Un mot sur le violoncelle de Gautier Capuçon : Il a été fabriqué par un luthier de Venise (Matteo Goffriller) au tout début du XVIII, en 1701.
Cette année-là, Hyacinthe Rigaud peignait le plus célèbre portrait de Louis XIV et JS Bach était encore adolescent.
Cet instrument est exceptionnel, Pablo Casals en posséda un et Pierre Fournier aussi.

Un mot aussi, sur Samuel Parent, formidable accompagnateur, formé au Conservatoire de Paris, dans la classe de la magnifique et regrettée pianiste, Brigitte Engerer.
Il sera surement heureux d’apprendre, que je n’ai entendu que des compliments sur son jeu, compliments qu’il mérite bien sur et que je lui adresse, moi aussi.

Et maintenant, le concert, que je vais vous résumer en peu de mots : 1h50 de pur bonheur !
Un virtuose avec un instrument d’exception, vous donne forcement des émotions fortes.
Silhouette de jeune homme, décontraction totale, maitrise absolue de son violoncelle, on voit bien que Gautier Capuçon est au sommet de son art.

Cet époustouflant et fringant musicien, dont les doigts virevoltent à l’envie, vous ferait presque croire que tout cela est naturel et facile.
Ne vous y trompez pas, il dit lui-même que le talent ne sert à rien, si l’on n’y adjoint pas du travail, beaucoup de travail et ce, depuis son plus jeune âge.

Point n’était besoin d’être fin connaisseur, ni même mélomane, pour vibrer sur sa chaise.
Il suffisait d’ouvrir son cœur et ses oreilles, pour se délecter de la vista du maestro.
Chostakovitch , Chopin, Rachmaninov , pour commencer et applaudissements de plus en plus nourris, après chaque morceau.

Les morceaux étaient introduit et replacés dans le contexte. Eh oui, notre virtuose est aussi pédagogue et s’il fallait vous en convaincre, allez donc regarder les vidéos des classes d’excellence de la Fondation Louis Vuitton.
Vous y verrez nos deux complices, faire travailler de jeunes violoncellistes de haut niveau, avec certes, de la rigueur mais aussi beaucoup de bienveillance.
Transmettre et donner, donner comme il a reçu de ses maîtres, plus jeune.
Gautier Capuçon parle souvent de ses maîtres et des grands anciens qui l’ont précédé.
Il est en effet le brillant héritier d’une belle école du violoncelle français. Maurice Maréchal, Paul Tortelier, Maurice Gendron, André Navarra et pierre Fournier, entre autres.
Une différence à mon avis, il a réussi l’exploit d’être aussi connu dans son pays, qu’à l’étranger.
Ce n’était hélas pas le cas de ses prédécesseurs, dont la notoriété en France, ne dépassait pas celle du cénacle des initiés.
Airs d’opéras en deuxième partie, puis Astor Piazzola, Massenet et sa méditation de Thaîs.
Avant le premier bis, la salle est debout et les applaudissements vont toujours crescendo.
En premier bis, l’Ave Maria de Gounod.
Retour sur scène avec Mr le Maire et sa première adjointe, pour remettre à nos artistes un panier garni de quelques douceurs locales et surtout, la médaille de la ville.
Christian Croizard a remercié nos musiciens, d’être venus apporter une telle prestation, en ruralité.
Il a insisté sur l’occasion exceptionnelle qui nous était donnée, de profiter d’un tel moment de culture, à la campagne.
Bis final, avec un hymne à l’amour (Piaf/Monnot) dont le dernier mi bémol flotte encore dans l’air de Mansle.
Vous noterez qu’un air populaire qui perdure dans le temps, devient un classique et parfois même, du classique, comme certains airs de Mozart, issus de vieilles comptines populaires.
Du classique ou des classiques, seul compte le fait que ce soit de la belle musique.
J’avais demandé un triomphe romain, pour accueillir nos deux musiciens, je n‘ai pas été déçu.
Voir le bonheur dans les yeux de 800 personnes n’a pas de prix et les entendre acclamer debout ces grands artistes, a été l’assurance que j’avais gagné ce pari.
Le pari un peu fou mais réaliste, de la grande musique et de Gautier Capuçon à Mansle.

Il conclura cette rencontre et ce partage en remerciant la mairie, votre serviteur pour l’organisation, les bénévoles et les manslois(ses) pour leur accueil.
Puis il consacrera un long moment à saluer toutes celles et ceux, venus le voir dans sa loge.
Que dire devant autant de talent et de gentillesse ?

Je n’ai trouvé qu’un mot : Merci, infiniment merci, Maestro.
Arnaud.

Les conditions météorologiques de ce mardi 11 aout étant extrêmement instables et orageuses, le concert aura lieu à la salle polyvalente (Route de Montignac).
Entrée à partir de 18h45.

Afin de respecter les impératifs sanitaires en vigueur, le port du masque sera obligatoire et du gel hydroalcoolique sera disponible à l’entrée.
Merci de votre compréhension.

En Chine, on utilise le même mot pour dire crise et opportunité (Wéiji).
Cette crise mondiale du Covid-19, qui a semé le chaos sur la planète, nous donne ainsi l’opportunité unique, de recevoir cet immense artiste à Mansle.
Dans sa vie normale de musicien de haut vol, au programme calé à deux ou trois ans, Gautier Capuçon devait faire une tournée cet été avec le symphonique de San Francisco.
Le Covid en a décidé autrement et il s’est retrouvé comme tout le monde, confiné chez lui.
Il décide alors de jouer du violoncelle en ligne sur les réseaux sociaux et crée un rendez vous musical avec ses followers.
Nouvelle idée, il envisage une tournée improvisée en famille, dans les communes de France qui voudront bien l’inviter. La formule est simple : Un récital seul, ou accompagné par son pianiste et complice Samuel Parent.
C’est dans cette configuration, avec piano, qu’il se produira à Mansle.
C’est en lisant un article du Parisien, tard dans la nuit du 25 mai, que je découvre cette idée de tournée et que nous décidons avec Christian Croizard, de tenter notre chance. L’invitation est lancée sur le champ.
Nous saurons bien après qu’il en aura reçu plus de 600, dans des villes ou des sites prestigieux.
Giverny et les jardins de Claude Monet, la capitale, le mont St Michel, Mirecourt (pays de la lutherie et de l’archeterie), Pau chez Henri IV, au Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais (chez son ami Stéphane Bern) et j’en passe.
Apollon, Dieu de la musique devait être avec nous, puisque nous avons reçu une réponse favorable à cette invitation.
Gautier Capuçon a depuis, confirmé lui-même sur Europe1, qu’il serait à Mansle le 11 aout.
C’est une occasion exceptionnelle pour les mélomanes manslois, de voir et d’entendre un violoncelliste, qui se produit normalement dans les plus grandes salles de concert du monde.
Qu’il sache ici notre gratitude et la joie que nous avons, à lui préparer un très chaleureux accueil charentais.

Le concert aura lieu à 19h30, à l’hippodrome du Champion, l’entrée est libre.
Vous pourrez accéder à la pelouse centrale à partir de 18h.

Il vous sera demandé de respecter les consignes sanitaires en vigueur et donc les mesures de distanciation sociale.
Le lieu est vaste et sera sonorisé par des professionnels du son et de la musique classique.
Vous pourrez donc prendre vos aises, en entendant parfaitement bien sur la quasi totalité du champ de courses.
Des chaises seront installées par la ville, mais vous pouvez parfaitement venir avec un pliant, un transat ou une chaise de jardin.

"La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent."
Pablo Casals

Mis à jour le 24 août 2020 à 23h38min.

Portfolio